21/02/2018

Décadence - Michel Onfray

CVT_Decadence_7706.jpgLu et commenté par Georges.

smilesmilesmile S'agit-il de pessimisme philosophique ou de réalisme lucide ? Le pensum de Michel Onfray (plus de 600 pages) met à mal toutes les mythologies, toutes les soi-disant victoires des démocraties, et balaie sans scrupule nos illusions d'un monde meilleur. Avec une précision d'entomologiste, il démontre que notre société judéo-chrétienne est à l'agonie. Rien de ce qui pourrait être mis au crédit de notre humanisme n'est épargné. Que ce soit le christianisme et toutes ses dérives, l'islam et le djihad, les révolutions française et russe dont les utopies finissent en massacres, et l'antisémitisme qui est presque éternel.

Ce sont les religions qui créent les civilisations. La nôtre paie toutes les erreurs qu'elle a commises, en oubliant la parole d'amour qu'elle devait porter, pour y mettre à la place les pogroms, les croisades, les autodafés, les génocides, l'inquisition et l'attitude de Pie XII envers l'holocauste.

Michel Onfray n'apporte aucun message d'espoir face à un futur qui sera probablement islamique. Les nouvelles guerres de religions mettent en présence les défenseurs du capitalisme et des inégalités sociales face aux combattants de la foi et de Dieu.

Peut-on mourir pour un i-phone ?

Lu en janvier/février 2018

09:40 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

12/02/2018

Dictionnaire Amoureux de l'Inde - Jean-Claude Carrière

411KfFVHUAL._SX326_BO1,204,203,200_.jpgLu et commenté par Georges

smilesmilesmile Admettre l'art de vivre des autres n'est pas donné à tous les peuples. Les Hindous l'ont, et l'avaient depuis la plus haute antiquité. Mais hélas, le barbarisme de l'Islam, là aussi, a hurlé "Allah Akbar", il faut détruire ce que je ne peux pas bâtir.

L'envie de découvrir le sous-continent m'est venue dès les premières lignes du remarquable ouvrage de Jean-Claude Carrière. Ce pays offre tant de vestiges grandioses de son riche passé. Sa culture millénaire est une fierté de notre race. Pensez donc, avoir créé une religion sans dieux (le bouddhisme), avoir démontré les vanités inutiles de la recherche des richesses alors que le bonheur est en nous-mêmes.

J'avais presque convaincu ma femme adorée de vérifier si nos passeports étaient encore valables, quand je suis arrivé à la lecture des chapitres intitulés "la rue et la route". Et adieu veau vache cochon couvée, mon bel enthousiasme s'est effondré face au spectacle de la pauvreté, du manque d'hygiène et de la pollution. Je resterai un vieil Européen indécrottable, amoureux de son confort, et mon rêve indien restera inabouti.

Lu en janvier/février 2018

13:50 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

11/02/2018

Les Fausses Innocences - Armel Job

9782874230844FS.gifLorsque Mathilda Stembert vient déclarer la mort de son mari, décédé accidentellement en Allemagne de l'Est, le maire du village, Roger Müller, sait qu'elle ment. La veille, dans la nuit, il a convaincu le docteur Stembert de ne pas quitter sa femme pour rejoindre sa maîtresse allemande. Roger Müller aime Mathilda Stembert depuis l'adolescence. Doit-il exiger une enquête sur ce décès improbable comme son devoir l'exige ou accepter les dires de la femme qu'il aime ? 

smilesmilesmile Comme toujours, Armel Job nous a concocté un roman admirablement bien écrit et bien construit. L'intrigue est bien imaginée, le dénouement est à la hauteur de l'intrigue, et le style d'écriture parfait ! C'est toujours avec plaisir que je retrouve cet auteur qui ne m'a jamais déçue !

Lu en février 2017

16:37 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (1)

La Fractale des Raviolis - Pierre Raufast

CVT_La-fractale-des-raviolis_8165.jpeg« "Je suis désolé, ma chérie, je l'ai sautée par inadvertance." Je comprends que l'on puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par curiosité, par habitude, par intérêt, par gourmandise, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non. »
Comment se venger d'un mari volage ? En l'empoisonnant avec son plat préféré. Mais rien ne se passe comme prévu et c'est tout un engrenage qui se met en place.

smilesmile On peut dire que ce récit est pour le moins relaté de manière inédite ! C'est un roman composé d'un engrenage d'événements, dont les éléments se complètent agréablement bien. En effet, chaque petit chapitre commence toujours en se référant à la fin du précédent. L'issue est assez loufoque, mais bien dans le cadre du récit.  Agréable à lire.

Lu en janvier 2017

16:35 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (1)

01/02/2018

Tsubaki - Aki Shimazaki

41VG5TEmi2L._SX210_.jpgDans une lettre laissée à sa fille après sa mort, Yukiko, une survivante de la bombe atomique, évoque les épisodes de son enfance et de son adolescence auprès de ses parents, d'abord à Tokyo puis à Nagasaki. Elle reconstitue le puzzle d'une vie familiale marquée par les mensonges d'un père qui l'ont poussée à commettre un meurtre.

smilesmile Marguerite Duras n'est pas la seule à faire d'un cataclysme nucléaire l'objet d'un roman ! Ce premier récit d'une série est un petit bijou d'écriture. Dans un cadre historique, l'intrigue, bien construite, dévoile le lourd secret d'une survivante de Nagasaki.  

Lu en janvier 2018

17:03 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)