24/01/2018

Dictionnaire Amoureux de l'Humour Juif - Adam Biro

CVT_Dictionnaire-amoureux-de-lhumour-juif_5675.jpgLu et commenté par Georges

smilesmilesmile Un livre inclassable !  Il ne s'agit pas d'un florilège de l'humour juif, mais bien d'une approche de la judaïté sous le biais de l'humour. Et encore, cette judaïté circonscrite à l'Europe de l'Est, l'auteur étant de nationalité hongroise, émigré en France. Si l'humour est le sourire du désespoir, il est avant tout pour les Juifs, une autodérision qui ne respecte rien, même pas Auschwitz. L'auteur nous fait rencontrer Moïshe, tailleur à Budapest, le Docteur Levi, médecin à Odessa, ou Maurice, garçon de courses à Paris, mais aussi Kafka, Einstein ou Woody Allen. Je n'ai pas éprouvé ici le sentiment d'irritation que j'avais eu à la lecture du Dictionnaire Amoureux du Judaïsme de Jacques Attali, malgré le chapitre intitulé "Sommes-nous les meilleurs ?".  Et cela, peut-être, grâce au paravent qu'est le rire.

Pour terminer, deux "witz" :

Simon veut présenter sa future femme à sa mère. Il invite donc trois amies à déjeuner. "Maman, tu me diras, après le repas, quelle est la fille que je voudrais épouser". Une fois les filles parties, Simon interroge sa mère. "C'est la petite brune évidemment" dit-elle. - Mais comment l'as-tu deviné ? - Je l'ai immédiatement détestée.

Quelles sont les preuves irréfutables que Jésus était juif ? - Il a habité chez ses parents jusqu'à 30 ans; - Toute sa vie, il a été persuadé que sa mère était vierge; -Sa mère le prenait pour un Dieu; - D'une petit affaire familiale, il a fait une florissante entreprise multinationale.

Lu en janvier 2018

14:31 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

04/01/2018

Mourir sur Seine - Michel Bussi

9782848113203.jpgSixième jour de l Armada. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier les matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ? Quel scandale dissimulent les autorités ? Une implacable machination qui prend en otage 8 millions de touristes. Une course effrénée contre la montre jusqu'à la parade Parade en Seine.  L'histoire de la navigation en Seine, stupéfiante et pourtant réelle, livre la clé de l'énigme. Les quais de Rouen, le cimetière de Villequier, les rues médiévales de Rouen, le marais Vernier ... deviennent autant de scènes de cette enquête défiant l'imagination.

smilesmile Ce roman ne m'a pas enthousiasmé outre mesure.   Certes, ayant passé deux jours à Rouen en 2017, j'y ai reconnu avec plaisir certains lieux visités, mais le scénario n'est, à mon avis, pas à la hauteur des romans de Bussi que j'ai lus précédemment. Les doutes de la journaliste à propos de son pouvoir de séduction, les personnages plutôt stéréotypés, l'intrigue qui a du mal à s'installer, bref, tout cela a fait que je ne donne pas plus de deux émoticônes. 

Lu en décembre/janvier 2018

12:52 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

Une Autre Histoire de la Littérature Française Tome 2 - Jean d'Ormesson

51gkF+3KwIL._SX302_BO1,204,203,200_.jpgLu et commenté par Georges

smilesmile Le premier tome de cette histoire m'avait assez enthousiasmé, mais les nombreux absents n'avaient fait que me conforter dans l'idée que d'Ormesson n'était tout de même qu'un "intello réactionnaire", car le choix qu'il faisait était celui d'une probable droite bien pensante. Ce deuxième opus ne corrige en aucune façon le choix arbitraire des lauréats appelés à la dévotion de son Excellence le Comte Jean-François Vladimir d'Ormesson. De François Villon à Georges Perec, il nous propose un voyage à travers les siècles.  Les étapes de ce voyage nous donnent l'envie de redécouvrir, et parfois simplement découvrir, l'oeuvre de ces génies que furent Montherlant, Larbaud ou Cioran. Que pour cette envie (l'envie d'avoir envie - merci Johnny !), remercions le sire d'Ormesson.

Lu en décembre/janvier 2018

09:45 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)