20/02/2017

Croyance - Jean-Claude Carrière

41E0+G3O4wL._SX195_.jpgLu et commenté par Georges

smilesmilesmile Jean-Claude Carrière m'accompagne depuis longtemps. Les films de Luis Bunuel et de Milos Forman pour lesquels il a écrit les scénarios me sont restés en mémoire. La "Controverse de Valadolid" avec Jean-Pierre Marielle est une soirée télévisuelle inoubliable. Il m'a guidé sur les routes du Mexique grâce à sa collaboration aux dictionnaires amoureux. Le recueil de contes philosophiques du monde entier "Le Cercle des Menteurs" est un voyage étonnant au travers des croyances les plus diverses. Le petit ouvrage "Les Mots et la Chose", teinté d'un érotisme délicat, est une manne d'expressions rares, élégantes ou triviales, mais démontre à suffisance la richesse de notre langue. 

L'essai que Jean-Claude Carrière vient de commettre et qui s'intitule simplement "Croyance" est une somme de toutes nos peurs. En effet, partant du postulat que notre société devient celle de la foi, il démontre brillamment les inepties du monde des religions et rejoint en cela Michel Onfray qui vient de publier "Décadence". Plus nous savons, plus nous voyons ce que nous ignorons, et plus nous ignorons, plus nous avons tendance à croire. Et là réside le danger, car l'expérience de l'histoire, hélas, ne nous sert pas. Et pourtant, jamais en tant qu'Occidental, dans quel qu’autre siècle, nous n'avons autant joui d'avantages que ceux qui sont les nôtres.  Et quand nous évoquons ceux qui vécurent avant nous, nous avons le privilège de connaître leur histoire, mais notre société sombre malgré tout lentement vers un abîme d'obscurantisme intransigeant. Car la croyance se nourrit de nos doutes et de nos ignorances. Et les maîtres d'oeuvre en sont ces prêcheurs de tous bords pervertissant le rationalisme de notre philosophie.

Lu en février 2017

 

13:10 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.