25/01/2017

Diderot ou le bonheur de penser - Jacques Attali

Lu et commenté par Georges

bm_CVT_Diderot-ou-le-bonheur-de-penser_2287.jpgsmilesmilesmile Pourquoi aime-t-on les biographies ? Est-ce pour comparer l’insignifiance de nos petites vies face aux destins extraordinaires de personnages illustres ? Ou bien simplement l’envie de mesurer l’importance d’un choix au carrefour d’une existence ?

En ce qui concerne Denis Diderot, je dois dire combien j’aurais été honoré d’être son ami ; quel personnage, lumière au siècle des lumières, génie modeste, philosophe humaniste, père de famille remarquable mais piètre mari, il aura traversé le XVIIIe siècle sans faire de vagues, mais en léguant à la postérité ses idées généreuses et des principes qui sont toujours notre panacée. Cet homme qui a tout simplement dit « le temps des devoirs est terminé, fêtons l’avènement du temps des droits ».

Son exclamation « Indignez-vous » était prémonitoire et Stéphane Hessel n’est que l’héritier de sa pensée. Puissions-nous toujours, face à la montée du populisme, être les enfants de Diderot.

Lu en janvier 2017

17:17 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.