29/11/2016

Baisers de Cinéma - Eric Fottorino

images (1).jpg"Je ne sais rien de mes origines. Je suis né à Paris de mère inconnue et mon père photographiait les héroïnes. Peu avant sa mort, il me confia que je devais mon existence à un baiser de cinéma."

Photographe de plateau, le père de Gilles Hector a le don de pressentir chez les comédiens leurs moments d'abandon. Il sait saisir sur leurs visages une défaillance, une colère muette, la trace infime d'un incident de tournage. Après sa mort, Gilles hérite de sa sensibilité à la lumière, mais aussi de questions sans réponse. C'est alors qu'il retrouve Mayliss, croisée le jour de la mort de son père deux ans auparavant. Petit à petit, leur relation prend forme et Gilles vit à l'envers de sa vie...

Éric Fottorino offre à son huitième roman des mots doux, presque fragiles, pour rendre hommage au cinéma, pour raconter un temps où l'amour peut encore apparaître comme un jeu risqué.

smile Attirée par le prix Femina décerné à cet auteur pour la deuxième fois, et dont j'avais apprécié le roman "Korsakov", je n'ai pas hésité à acheter ce livre. Mais quelle déception ! Une histoire dont les personnages sont dépourvus d'intérêt (à mes yeux s'entend) et dont l'écriture est souvent empruntée.  Une histoire d'amour qui n'a ni queue ni tête.  Des longueurs dans le texte..  Bref, je n'ai pas du tout été séduite.

Prix Femina 2007

Lu en septembre 2016

16:48 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.