25/02/2016

Un goût de cannelle et d'espoir - Sarah McCoy

5189JKjsN1L._SX195_.jpgAllemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps ...
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie ... Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à revoir.

smilesmileundecided J'ai beaucoup aimé les trois premiers quarts du livre, principalement la période allemande durant la fin de la guerre.  Ce récit-là est assez captivant et nous entraîne dans un univers fait d'injustices, de brutalités et de mépris, mais décrit également de manière magistrale une prise de conscience et d'indulgence vis-à-vis de ceux que l'on croit différents parce qu'ils ne sont pas du même bord.  Par contre, les états d'âme de la journaliste n'apporte, de mon point de vue, pas grand-chose, si ce n'est la narration du métier de son amoureux, garde-frontière confronté aux Mexicains qu'il doit à tout prix refouler en dehors des Etats-Unis.  Le "happy end" est un peu trop édulcoré.

Lu en février 2016

15:24 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.