08/01/2016

L'Invention de nos Vies - Karine Tuil

9782253179450,0-2332492.jpgSam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »...
Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension.
Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c est la déflagration...

smilesmilesmile Excellent roman choc que l'on a difficile de lâcher car il nous amène dans une spirale du mensonge et des dissimulations.  Il traite magistralement de l'identité et des questions qui en résultent.  Est-ce que l'on peut tout renier pour réussir, de sa famille jusqu'à sa religion.  Jusqu'à quel point peut-on se faire passer pour ce que l'on n'est pas ?  Quel en est le prix à payer ?  Est-ce que le passé ne vous rattrape pas toujours ? Toutes ces questions sont soulevées dans ce roman qui traite aussi d'une situation qui mène à la radicalisation, sujet qui m'a assez interpelée.  Bref, je me souviendrai longtemps de ce récit plein de rebondissements, où tous les personnages sont vraiment intéressants. 

Lu en décembre 2015

16:18 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je viens de terminer ce livre, et je viens de publier mon avis sur mon blog. Ne sachant plus qui me l'avait conseillé ou comment je l'avais sélectionné, je suis venu sur ton blog (je m'en inspire quelque fois pour mes achats en quantité sur amazon) et effectivement c'est ton avis qui m'a influencé. Tu verras que je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, c'est ça aussi le plaisir de lire, c'est de confronter nos opinions. Mais je n'ai aucun regret d'avoir lu ce roman qui m'a avant tout dérangé.

Écrit par : Marcel | 16/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.