02/12/2015

Dictionnaire Amoureux de la Belgique - Jean-Baptiste Baronian

arton2168-9968f.jpg

Lu et commenté par Georges

frownfrown Il reste à écrire, le livre qui nous dira tout sur Ostende, les frites, Jacques Brel, Dinant, la subversion, la zwanze, Tchantchès, Bruges et nos rois.

Monsieur Baronian aime parler de lui, c'est certainement un sujet qui l'intéresse, mais hélas, la narration de ses rencontres avec quelques-unes de nos célébrités nous laisse indifférents, si ce n'est courroucés.

A part cet épiphénomène de fatuité belgicaine, son ouvrage est sans doute destiné au Peul sénégalais ou à l'esquimau canadien, mais pas à un francophone un temps soit peu familiarisé avec notre Belgique.

Pour le «Piéton de Bruxelles» qui savoure la beauté du vers «avec un ciel si bas qu'un canal s'est pendu», et qui ressent dans ses tripes ce que Brel nous dit, qu'elle est grande la déception à la lecture de ce dictionnaire amoureux de la Belgique.

Lu en novembre 2015

10:39 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Ce bouquin aura au moins eu l'avantage de me faire lire une critique sévère mais drôlement bien écrite de mon ami. Peut-on dire que cet auteur aime peut-être mais, comme beaucoup d'hommes, qu'il aime mal?

Écrit par : Micheline Decroupette | 02/12/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.