02/11/2015

Dictionnaire Amoureux du Journalisme - Serge July

 

9782259205993.jpgSerge July décline en 26 lettres sa passion pour "le plus beau métier du monde".  Journaliste et documentaliste, fondateur et patron emblématique de Libération pendant 33 ans, il est aussi un grand témoin de l'histoire des médias.

Lu et commenté par Georges.

SourireSourire  John Hersey, Jean Hatzfeld, Marshall Mc Luhan, Victor Noir, John Reed : Comment ai-je pu vivre 74 ans en ignorant leur existence.  En nous ouvrant les portes du 4e pouvoir, Serge July nous fait rencontrer quelques chevaliers de l'info, mais aussi quelques Iago des rotatives.  Ce 4e pouvoir qui est comme la langue d'Esope, la pire et la meilleure des choses.  Heureusement, il y a plus de victoires que de défaites.  Et cela depuis de nombreux siècles, Voltaire se révoltant dans l'affaire Calas, Zola sur les barricades de la vérité dans l'Aurore, Bernstein et Woodward allant jusqu'au bout de l'enquête au Watergate.  Et puis la force de la narration de Hersey quand il relate Hiroshima.  Mais hélas aussi des lâchetés, le silence de la presse imposé par la censure lors du premier conflit mondial, et le long cortège des victimes injustement accusées par des journalistes plus paparazzi qu'enquêteurs.

 Lu en octobre 2015

12:00 Écrit par Arlette Driessens | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ah! Victor Noir! Une de mes tombes préférées au Père Lachaise... même si mes doigts n'ont jamais caressé son gisant...

Écrit par : Micheline Decroupette | 03/11/2015

Répondre à ce commentaire

Tu as peut-être eu tort de ne pas le faire, dieu sait ce que cela t'aurait apporté !

Écrit par : Georges | 03/11/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.